Cliquez-ici pour obtenir le lecteur flash.
 
Le Séquestre Vie Pratique
Vos démarches - Séquestre
Agenda 21 du Séquestre
Ecoquartier du Séquestre
Planning du Quartz
Petites annonces du Séquestre



Le SéquestreLe Séquestre d'hier à aujourd'hui
Imprimer cette page
     
Le Séquestre (Lo Sequèstre)

Habitants: les Séquestrois (los Sequestreses)

D’où vient le nom de  « Le Séquestre » ?

Appelé " Sequestrum Castri Veteris " dans une transaction de 1368. Le Séquestre est une portion de l'ancienne communauté du Castelviel qui avait été séquestrée, confisquée par le Roi (Sequestrum regis, XIVe s.,A.M.,1922,286).

Cette transaction apparaît en pleine période troublée de la guerre de 100 ans. S’agissait-il d’une monnaie d’échange ?

     
Des vestiges gallo-romains

Depuis 2001, plusieurs sites gallo-romains ont été découverts dans la commune. Divers objets ont été datés du haut-empire (-27 avant J.C. , 192 après J.C.) comme des  fragments de lampe à huile trouvés en 2002 au lotissement de Champfleury (à découvrir dans la vitrine à l’entrée de la Mairie).

     

Le Séquestre au Moyen-Age


Il a été attesté la présence d’une motte castrale sans basse-cour (Xème - XIème siècle) en haut du Puech de la Gardie.
Ces structures en bois, rapides à construire répondaient aux raids rapides de VIKINGS et des SARRASINS. La motte castrale a été un élément majeur de la structuration de la féodalité dans l’occident médiéval.

                            
     

Le territoire du Séquestre a été très troublé pendant les années 1360 – 1380 en raison du stationnement et des invasions de nombreuses troupes de mercenaires (routiers).
> présence attestée du « Petit Meschin » mercenaire qui avait défait l’armée française à Brignais en Lyonnais avec environ 8000 hommes.

     
La seigneurerie du Séquestre
1543 : Les domaines de Saliès et du Séquestre sont détachés de la couronne et inféodés au sieur d'Escarlhan, marchand à Albi, pour former une seule seigneurie.

Pendant plus de deux siècles (1570 – 1770) la Seigneurie appartient aux « De Fonvieille » (famille toulousaine de souche et composée de viguiers albigeois).
Cette famille a pris une part active durant les guerres de religion au côté des catholiques, et en particulier au siège de Montauban.
 
 
   

1617 : Il a été dressé une carte détaillée de la seigneurie du Séquestre (aujourd’hui disparue)

Les Archives Départementales abritent des documents très anciens de notre commune.
Pour en savoir plus :
http://archives.tarn.fr/

     
La commune se dessine
1810 : Délimitation définitive des contours de la commune du Séquestre (décrets du 11/04 et 05/06/1810).

1834 - 1835,  1846, 1854  - 1856, 1972 : projet de rattachement de la commune  du Séquestre à celle d’Albi.

1853 : création en bordure de la route de Toulouse d’une institution privée qui deviendra plus tard l’école publique à partir du 1938, aujourd’hui disparue.  
>  Séquence Nostalgie - Album souvenir de l'ancienne Mairie/Ecole du Séquestre

1857 : Création au hameau de Mélaudy (disparu) d’une maison d’école par la Mairie.
     
Les années 80 : création du village actuel
Au début des années 80, Le Séquestre était encore constitué simplement d’une mairie-école le long de la RN88 et de quelques fermes.
 

A l’occasion de la révision du PLU en 2009, la Mairie a demandé à un séquestrois passionné d’histoire locale, Patrice Porta, et au Centre d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) de réaliser un recensement du patrimoine architectural de la commune. 35 bâtisses, datant d’au moins un siècle, ont ainsi été étudiées.
Cliquez ici  pour les découvrir.

L’église et le cimetière se sont toujours trouvés de l’autre côté de la nationale, à Fonlabour, sur le territoire de la ville d’Albi. Cette église, romane, était un Prieuré du District d'ALBI à la collation de l'abbé de Conques, détruite sous le Second Empire et reconstruite. Elle possède une belle croix sculptée du XVe siècle et une chasuble du XVIIIe siècle. 
     
L’actuel cœur de village n’a été construit qu’à partir de la fin des années 80 avec :

-    la nouvelle école en 1986 (alors au milieu des champs !)
  

-    la nouvelle Mairie en 1989, à proximité immédiate de l’école



-    le lotissement de l’Hermet dans les années 80-90, qui entraîne la création d’un cœur de village pavillonnaire, à l’est de ces deux équipements publics.

En 1983
, commence la construction de l’espace de la Baute, zone commerciale en relation avec la nationale.


 
     
   En 2004, un monument aux morts (jusque là  établi à l’entrée de l’Eglise de Fonlabour) est construit à côté de la Mairie.
     
L’écoquartier : bientôt la suite du village
En 2010, les premiers travaux de l’écoquartier  « Camp Countal » ont commencé.
En prévoyant à terme l’arrivée d’environ 1500 nouveaux habitants, cet écoquartier n’est pas imaginé comme une simple extension du village mais comme le 2nd tournant de l’histoire de la construction de la commune.
 
En savoir plus sur l’écoquartier
     

« Des découvertes archéologiques au Séquestre »

Jusqu’à fin 2001, LE SEQUESTRE n’avait aucun vestige inscrit ou répertorié à l’inventaire des monuments historiques mais les recherches qui ont eu lieu au début de l'année 2002 ont sorti notre commune de l’anonymat de l’histoire...

 
Il y a quelques années déjà un particulier avait signalé, en creusant sa piscine, des fragments de poterie qui avaient été datés ; certains de l’époque Gallo-Romaine, d’autres de l’époque médiévale.

L’hiver 2001, des restes d’amphores, de tuiles romaines et de poteries ont été découverts sur la colline, à proximité de la « Motte Castrale » (ébauche d’un ancien château totalement disparu dont la datation se situerait au Xème ou XIème Siècle).
     
Enfin, le 4 mai 2002, à l’occasion des travaux de voirie Rue Champ Fleury, une autre surprise est venue s’ajouter aux précédentes, la découverte d’un lampe à huile du 1er siècle et des fragments de poterie de l’époque médiévale, confirmant ainsi que notre passé… est bien présent ! Interrogé sur ses dernières découvertes, Patrice PORTA indique : « les trouvailles archéologiques ont eu lieu en différents endroits bien distincts de la commune… et au vu de ces différentes localisations, on peut supposer une implantation gallo-romaine non négligeable ».

C’est à l’occasion des travaux de l’écoquartier le long de l’avenue Saint Exupéry que de nouvelles découvertes ont eu lieu en octobre 2010. Un rapport d’archéologues est en cours de rédaction.

D’ici là, voici quelques photos des vestiges mis à nus :
     
       

Un mur antique retrouvé
     


Une meule gallo-romaine
     
     
Sources documentaires:
JOLIBOIS (Emile), Le Séquestre, dans Annuaire du Tarn, 1874,p.357, et dans Revue du Tarn, 1882-1883, t.IV, p.207-208.
SOUYRI (Jean Claude), le Canton d'Albi à la belle époque - Editions des Presses Midi-Pyrénées

 

 

Prévisions météo
Indice de qualité de l'air
PHARMACIE ROBIN
allopathie homéopathie diététique conseils médicaux vente et location de matériel médical parapharmacie et puériculture. prise de tension et évaluation de la glycémie gratuites livraison ...

Voir les entreprises

Mairie du Séquestre - Place Jules Ferry - 81990 LE SEQUESTRE - Tél: 05 63 54 40 13 / Fax: 05 63 49 76 73