Solidarité internationale

 

Depuis 2008, une convention signée entre le maire du Séquestre, le maire de Grand Popo (Bénin) et l’ONG béninoise I.D.PECHE prévoit le versement d’une aide financière à 4 maisons d’enfants, lieu d’accueil des enfants en bas-âge avant leur entrée à l’école.

Les origines du partenariat

 

 

  • image22004, le premier contact a lieu entre le Maire de Grand Popo et le Maire du Séquestre qui avaient été mis en relation par une connaissance commune : le Docteur Robert Justin TOGBEDJI, originaire de la commune béninoise et médecin à Brassac.
  • 2005, une Fiche Action « Jumelage » est intégrée au Programme de notre Agenda 21 (le pays n’est alors pas encore choisi).
  • 2006, à la suite de la première visite à Grand Popo de Claudine Laborde, alors Conseillère Municipale, le projet de Coopération est présenté en réunion publique.
  • 2007, un groupe de travail composé d’élus et d’habitants du Séquestre réfléchit aux actions à mettre en œuvre à Grand Popo, sur la base du projet de développement de la mairie de Grand Popo. Hélas les projets dépassent en général nos compétences et le budget que nous pouvons y consacrer (équipement des dispensaires en matériel et médicaments, lutte contre la prolifération de la jacinthe d’eau…)


grandpopoLe Groupement des Retraités sans Frontières
(GREF) prend contact avec nous car son action sur Grand Popo doit prendre fin et ils cherchent des personnes pour poursuivre le financement du passage d’un major et d’une sage femme dans des maisons d’enfants.

Claudine Laborde repart à Grand Popo et rencontre l’ONG ID Pêche (qui gère les maisons d’enfants).

En 2008, une convention tripartite Mairie du Séquestre – Mairie de Grand Popo – ONG ID Pêche est signée et officialise le début du projet de solidarité internationale entre Le Séquestre et Grand Popo.

image2-1

 

Présentation du Bénin et de Grand Popo

 

grandpopo1 grandpopo2
Les actions menées

repasLa subvention versée chaque année par la collectivité permet d’aider les maisons d’enfants (lieu d’accueil des enfants en bas-âge avant leur entrée à l’école) de quatre villages de l’arrondissement de Grand Popo : Nicoué-Condji, Zogbédji, Gbéhoué-Ouatchi et Tokpa-Aïzo.

La somme est utilisée pour compléter l’achat de nourriture afin de garantir à chaque enfant un repas à midi, pour indemniser le passage mensuel d’un major (infirmier) qui vérifie la bonne santé des jeunes popos.

Chaque année, Claudine LABORDE (ancienne conseillère municipale du Séquestre) effectue un voyage personnel au Bénin au cours duquel elle consacre une grande partie de son temps à suivre et contrôler la bonne utilisation de notre subvention par l’association I.D.PECHE qui gère ces maisons d’enfants.

santeAu cours de son dernier voyage, elle a pu avoir la preuve de la bonne utilisation de la subvention versée par la commune ainsi que de son utilité : plus aucun cas de malnutrition détecté depuis la mise en place des repas le midi ; les consultations médicales préventives permettent quant à elles de prendre à temps les éventuelles pathologies. De nombreux débuts de cas de varicelle ont ainsi été détectés à temps à Gbéhoué-Ouatchi évitant la propagation de l’épidémie (les enfants malades ont été retirés et soignés).

Rechercher

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans les titres
Rechercher dans les contenus
Rechercher dans les articles
Rechercher dans les pages
Filtrer par catégories
Actualités générales
Bus
Loisirs
Sport
Transports
 

Pin It on Pinterest